Les avantages méconnus du prêt pour apprenti artisan : astuces et conseils

prêt pour apprenti artisan

Published on : 05 January 20247 min reading time

La formation en apprentissage correspond à une période clé dans la vie d’un futur artisan. Toutefois, elle est aussi à l’origine de dépenses plus ou moins conséquentes. Se loger loin du foyer familial, s’équiper en matériel professionnel parfois coûteux, financer un cursus spécifique… représentent autant de frais que certains jeunes doivent parfois assumer seuls. Le prêt pour apprenti artisan se révèle alors comme la solution idéale. Qu’est-ce que le prêt apprenti artisan ? Zoom sur ce moyen de financement.

Qu’est-ce que le prêt apprenti artisan ?

Les prêts pour apprentis artisans sont des crédits à la consommation permettant d’emprunter une somme à partir de 1000 €. En fonction des banques, le montant du crédit peut même atteindre 75 000 €. N’hésitez pas à consulter ce site spécialisé pour en savoir plus. L’apprenti artisan sollicitant ce financement n’est pas obligé de fournir un justificatif au regard de l’utilisation future du crédit. Néanmoins, certains documents sont indispensables pour la constitution du dossier de prêt, notamment un certificat de scolarité et un justificatif d’identité. Selon les organismes, une caution peut parfois être requise. Il est important de préciser que l’obtention d’un crédit spécial apprenti se fait sans apport. Ce prêt s’avère particulièrement utile pour les jeunes qui n’ont pas la chance de compter sur l’aide financière de leurs parents ou de proches. Ce type de crédit se rembourse sur une période maximale de 9 ans, y compris le différé. En effet, comme nous le verrons plus loin, le remboursement peut se faire après la période d’apprentissage.

Un prêt apprenti artisan jusqu’à quel âge ?

Certaines banques accordent ce type de prêt aux apprentis majeurs, jusqu’à l’âge de 29 ans révolus. Cela permet de financer une période d’apprentissage avant d’entrer sur le marché du travail ou le temps d’une réorientation professionnelle. Il est important de noter que les prêts pour apprentis artisans peuvent varier en termes de conditions, de taux d’intérêt et de durée de remboursement. Pour cela, il est recommandé de bien comprendre les termes de l’offre avant de s’engager.

Que type de dépenses peut-on financer avec un prêt apprenti artisan ?

Un prêt pour apprenti est conçu pour aider les jeunes en formation professionnelle à financer leurs études et à subvenir à leurs besoins pendant cette période. Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles un prêt pour apprenti artisan peut s’avérer utile :

Financer des matériels, des outils et des équipements

Certains métiers nécessitent l’achat d’outils ou d’équipement spécifiques, parfois coûteux et non pris en charge par l’école. Un prêt va donc s’avérer nécessaire pour financer l’achat de ces ressources indispensables pour travailler dans les meilleures conditions. Cela peut être par exemple :

  • Une mallette de cuisine, des couteaux spécifiques pour cuisiner, pour découper la viande.
  • Du matériel de mesure comme :  mètre, niveau laser ou à bulle, cordeau.
  • Des uniformes, du matériel de protection et d’hygiène. Certains apprentis doivent en effet porter des uniformes ou utiliser des équipements de protection spécifiques dans le cadre de leur formation (chaussures, casque, gants de sécurité…)
  • Des outils de découpe (carrelets, meuleuse)
  • De l’outillage électroportatif (scie sauteuse, scie-circulaire, perceuse, visseuse-dévisseuse, scie radiale)

Les frais d’hébergement et de subsistance

Pendant la période d’apprentissage, un apprenti doit aussi faire face à des dépenses courantes telles que le logement, la nourriture et les transports, pour n’en citer que quelques-unes.

Les frais de déplacement

Si l’apprentissage nécessite des déplacements, un prêt peut aider à couvrir les coûts liés aux transports, que ce soit pour se rendre sur le lieu de formation ou pour des stages éventuels.

Les frais de scolarité, les frais d’inscription aux examens ou certifications

Les apprentis sont également contraints de s’acquitter de frais de scolarité pour leur formation professionnelle. Certains métiers exigent aussi des examens ou des certifications pour valider la formation. Un prêt peut être utilisé pour couvrir ce type de dépenses.

Une aide pour entrer dans le monde professionnel

À la fin de la formation, il n’est pas rare qu’un apprenti ait besoin d’une aide financière pour faciliter sa transition vers le monde professionnel, que ce soit pour couvrir les coûts liés à la recherche d’emploi, aux déplacements, pour des entretiens ou pour financer le démarrage d’une nouvelle vie.

Les avantages du prêt apprenti artisan

Un taux spécial pour les apprentis

Les taux varient en fonction des banques mais sont généralement peu élevés. À titre d’exemple, pour un prêt personnel apprenti artisan de 20 000 € remboursable sur 48 mois, au taux débiteur fixe de 4,31% soit un TAEG fixe de 4,40%, le remboursement s’effectuera en 48 mensualités de 454,36 €.

Des frais de dossier réduits

Afin de ne pas ajouter de dépense supplémentaire, la banque peut accorder une remise sur les frais de dossier ou même les supprimer totalement. Cette mesure vise à faciliter l’accès au crédit.

La possibilité d’un remboursement fractionné

Un jeune en contrat d’apprentissage perçoit un revenu souvent insuffisant pour rembourser les mensualités du prêt pendant cette période. En effet, le montant des dépenses courantes comprenant le loyer, la nourriture, les loisirs etc. permettent rarement de supporter en plus le remboursement de l’emprunt. Pour faciliter la trésorerie d’un apprenti, ce type de prêt propose d’ajuster les mensualités. L’emprunteur pourra dans ce cas décaler le démarrage de ses remboursements et commencer lors de son embauche définitive qui lui assurera une meilleure aisance financière. Le solde anticipé du crédit est également possible à tout moment.

Une assurance facultative adaptée

Même si elle n’est pas obligatoire, l’assurance du prêt pour apprenti artisan est vivement recommandée, car elle apporte une solide protection à l’emprunteur. Elle protège en cas d’accident de la vie tel qu’un problème de santé susceptible d’empêcher de travailler et de percevoir suffisamment de revenus. En cas de décès du titulaire, elle couvre également les proches qui n’auront pas à supporter la dette.

Plan du site